Notre père qui êtes aux cieux... j'suis plus haut qu'vous. || Norma C.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Administration :: 
Le Registre
// Présentations
 :: 
Citoyens en règle
// Prés. acceptées
MessageSujet: Notre père qui êtes aux cieux... j'suis plus haut qu'vous. || Norma C. Sam 18 Fév - 16:36

Norma ;; a questionable girl




Church.
Nom

Norma.
Prénom

20 ans.
Âge

13/11.
Date de naissance

Ferociae.
Caste

Américaine.
Origine

B+
Groupe sanguin

58 kg
Poids

155 cm
Taille
Caractère/Physique
une sanguin : Norma est l'une de ces femmes au caractère bien trempé, à sang chaud et au tempérament de feu; comme la couleur du blason de sa caste. Elle est capable de ressentir les fortes émotions de la joie et de l'excitation, mais celles-ci sont régulièrement bridées par une humeur bien souvent massacrante. C'est bien-là le défaut principal de Norma : c'est un véritable ascenseur émotionnel, et rarement dans le positif de la chose.

une énergique : et donc pas foncièrement mauvaise. Même si rarement d'humeur à sauter au plafond, Norma a de la forme et force à revendre; boostées par une habitude à bouger. Rester enfermée chez elle à longueur de journée la déprime, ou lui donne seulement l'impression d'arrêter le temps; le rendant ainsi indéfiniment long et ennuyeux. Heureusement que le vaisseau est grand, ainsi elle a de quoi se dégourdir les pattes. Norma a, par ailleurs, des réflexes assez dangereux : une petite tape en cas de sursaut est vite arrivée.

une courageuse : en d'autres termes, elle n'a pas froid aux yeux. Chez elle, ça peut souvent s'apparenter à de la bêtise. Mais plutôt que de foncer tête baissée, elle serait du genre à oser, déterminée. La prudence reste une option évidente dans la plupart de ses choix, mais si les choses ne bougent pas, il ne faudra pas s'étonner d'un surplus d'huile de coude. Même si elle a la bougeotte, elle n'est pas inconsciente, et se frustrera d'ailleurs toute seule en se refusant les folies les plus libératrices.

une audacieuse : et c'est cette particularité des Ferociae qui se manifeste le plus chez elle. Norma regarde de haut les autres, même les supérieurs. Elle refuse de se laisser dirigé, et le respect... lui est totalement inconnu. Norma n'est pas un cas particulier, à contrôler et maîtriser, et loin d'être du genre à frôler la prison également. Elle n'est ni plus ni moins que difficile à amadouer. Et ses amitiés, si réellement sincères, doivent être assez rares. Pour faire simple, c'est quasiment une sale gamine de vingt ans.

une juste : en dépit de tout ces défauts, Norma est quelqu'un qui soutient la justice et la liberté. Tout ce qui fait défaut aux Droits de l'Homme a pour don de la sortir immédiatement de ses gongs. Ce n'est pas tant par altruisme si elle vient se mêler de la vie des autres, dans l'optique de rétablir l'ordre et la vérité parmi les problèmes, mais plutôt par auto-satisfaction. Laisser une situation dans le déni ou l'injustice est hors de question, et même loin d'être concernée, Norma viendra s'en mêler.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Petite et mince : même pas un mètre soixante et pourtant presque la soixantaine de kilos. Norma est indéniablement petite pour son âge, et lourde malgré le fait qu'on ne puisse la traiter de « grosse ». Elle ne possède pas spécialement de rondeurs, et donc son poids est assez inexplicable (le muscles et de gros os, peut-être ?). Si on cherche à la porter, il est plus aisé de le faire en la plaçant sur l'épaule tel un sac à patates, plutôt que sous le bras; bien trop lourde dans ces cas-là. Elle n'avait aussi aucune honte de son corps au niveau des courbes. Pas de complexes, pas de préjugés. La traiter de planche à pain (ce qui n'est même pas le cas) la rendrait totalement indifférente.

Sombre et clair : Norma a la peau blanche et légèrement bronzée. Peu d'imperfections, quoique les plus « visibles » sont sur son visage. Des petites cernes naturelles dont on ignore vraiment l'origine (de la mère, sans doute) qui encadrent des yeux noisettes à la teinte d'habitude si foncée, mais qui deviennent tout de suite plus clairs à la lumière. À la même couleur, ses cheveux sont légèrement bouclés, toujours attachés pour ne jamais dépasser les épaules, et lui donne une meilleure illusion du garçon manqué.

Jean et chemises : du côté vestimentaire, Norma n'est absolument pas féminine. Ou alors, elle porte bien des hauts à bretelles, mais rien d'extravagant, encore moins de sexy non plus. Ce seront toujours des t-shirts à motifs idiots, à citations ridicules, comme « fuck you and your mama » ou juste des pandas dessinés façon cartoon. Elle affectionne particulièrement les chemises (à carreaux, surtout) et dévoile rarement ses jambes. Les pantalons couvrant des cuisses jusqu'aux chevilles sont ses amis, et elle ne porte ni talons, ni bijoux, ni même maquillage. Sa mère, au départ de son adolescence, a bien voulu tenter le coup, mais ce fut un échec évident; puisqu'elle se ruait tout de suite vers la salle de bains pour ôter toute cette mocheté. Ironiquement, lui crayonner les yeux pour lui souligner un regard un peu plus noir lui va bien. Quant aux pieds, de simples baskets usées suffiront.

Histoire
Treize novembre, à chiffres presque tous inconnus pour son année. Signe du Scorpion piquant et pinçant à la moindre provocation. Déjà orpheline de père bien avant la naissance, en tout cas officiellement. Unique, également, à la mère déjà un peu trop vieille pour supposer un second enfant. Et qui a de toutes façons déjà bien bataillé pour l'avoir elle. Norma, un peu dodue comme le plus beau des bébés, avait vu le jour artificiel sous les yeux bienveillants d'un personnel confiant envers les grandes technologies. Ce bébé allait vivre proprement, correctement et sainement. Ils allaient s'en assurer.

Pas de maladie, de soucis au cœur, à la tête, ou de déformation physique. Norma poussa un cri naturel le jour prévu, à l'heure prévue, pas un peu trop tôt, ni un peu trop tard. Elle passa sur le ventre de sa génitrice, qui reprenait son souffle en remerciant les bons soins du personnel du vaisseau d'avoir bien voulu lui accorder cette naissance.

Elle avait enfin sa petite fille...

- - - - - E n f a n c e - - - - -

Il est clair que Norma était promise à l'avenir d'une fillette assez perturbée. Pas psychologiquement, mais bien caractériellement. Agitée, pas même naïve, elle vivait aux côtés de sa mère à la fois comme une enfant, mais également comme ces petits chihuahuas surexcités qu'il fallait savoir tenir en laisse. « Norma, vient ici. » « Norma, ne va pas là ! » « Norma, tu vas tomber ! » C'était bien de l'amour maternel digne d'une mère qu'elle recevait, elle ne savait juste pas y obéir convenablement. La chambre offerte par le vaisseau devenait déjà bien trop petite pour eux trois : sa mère, elle, et son envie irrépressible de parcourir son lieu de vie. À maintes prises, cette dame dût arrêter Norma d'aller ouvrir la porte en se mettant sur la pointe des pieds. Très aventurière, la petite. Très curieuse, voire un peu trop. C'était mieux pour elle de rester là.

Elle peina à apprendre à marcher et parler, trop pressée de connaître ce qui se trouvait de l'autre côté d'Asgardia d'abord. Ce fut un peu une course pour la mère, qui passa régulièrement son temps à rattraper sa fille qui courait partout. Perturbée mais pas perturbante. Au moins, elle était normale.

À quatre ans, elle regardait souvent par la fenêtre, observant la grosse balle presque entièrement bleue dont le nom était aussi absurde que là où on plantait les fleurs. Un peu comme dans ce pot, là, qui faisait le coin de la pièce. Impatiente de faire courir ses petits pieds partout, elle jouait toute seule avec juste la compagnie de sa mère, qui la surveillait sans l'interrompre dans son imagination. Mimant un sabre-laser avec ses mains et au bruit, elle s'extasiait toute seule dans une histoire inventée de toutes pièces, née de l'utopie des humains qui étaient à bord.

- Zzzziii ! Pew pew ! Regarde maman, j'atterris sur la Terre !
- Oui, oui... Doucement, Norma. Le lit ne va plus supporter. Ne saute pas, s'il te plaît...
- M'man, m'man ! Regarde !
- Je vois bien, ma puce, je vois bien.

Inébranlable.

Elle ne fut que très peu ennuyée par la soudaine absence de sa mère, lorsque celle-ci dût retourner au travail. À l'école, Norma n'était pas spécialement passionnée, mais juste curieuse. Mauvaises comme bonnes notes se succédèrent, et elle ne démontra aucun signe d'une quelconque intelligence avancée. L'élève classique un peu difficile à ramener à la réalité et à la concentration une fois évaporée vers ses pensées enfantines. Mais l'essentiel était là : elle ne posait aucun problème à ses professeurs.

- - - - - A d o l e s c e n c e - - - - -

Lors de la crise d'adolescence, en revanche, les choses devinrent plus compliquées. Norma était une jeune fille drôlement réactive, bouillonnante pour un rien et un peu trop sur la défensive. Ce furent sans aucun doute ses années de passage à la puberté les plus ingrates envers quiconque. Le classique disque du « Tu contrôles pas ma vie » ou encore « Mais c'est bon tu m'saoules woh lâche-moi fait chier » était servi et resservi à toutes les sauces à la pauvre mère célibataire qui traitait toujours sa fille unique comme une enfant. Pas par agacement, mais bien par surprotection. Et bien évidemment, ça n'arrangeait jamais rien. Leur relation n'en pâtissait cependant pas, car malgré ses soupirs à longueur de journée et sa fatigue de dame, elle ne perdait que rarement patience et attendait seulement que les petites colères ne passent.

Un peu avant ses dix-huit ans, Norma se mit un peu plus (pour ne pas dire négligemment trop) à l'aise lors des cours de vie pratique. Elle jouait plus qu'elle n'apprenait, généralement pour s'épater elle, ainsi que la galerie. Mais discuter comme des gamines pourries gâtées (ce qu'elle n'était pourtant pas) durant le cours de cuisine en jouant avec les couteaux, c'était plus marrant que de devoir couper des patates. Elle répondait aux professeurs, mais finissait toujours par remplir le travail. Et malgré ce comportement volontaire, revenait régulièrement à la maison avec un peu de honte agrafé sur le visage, dévisagée par sa mère qui savait de toutes façons depuis longtemps de quoi il retournait. Mais aucune représailles, jamais.

Peu à peu, Norma passa de l'adorable petite fille surexcitée à la sale gosse qui refuse de gagner en maturité. Ce n'est pourtant pas pour autant qu'elle ne réfléchit jamais ou qu'elle ne sait pas se débrouiller toute seule. Au contraire, Norma était très débrouillarde. Il fallait juste lui faire confiance.

Le résultat du Test Cognitif de Personnalité ne s'avéra donc qu'avec peu de surprise. « Ferociae », et le tatouage aux motifs uniques qui traduit comme un côté sauvage avec. Au début, Norma prenait ça pour être officiellement – et enfin – considérée comme sauvage, un peu brute et incontrôlable. Grand bien lui fasse d'apprendre que presque toute la sécurité était constituée de gens de cette même caste. Et il fallait le dire : ça lui correspondait à elle aussi.

- - - - - T i me t o g r o w u p - - - - -

Dix-huit ans atteints, Norma devait inévitablement tourner la page de sa vie dépendante. Ça ne lui faisait pas grand-chose, d'obtenir enfin sa carte d'identité au même titre que tout les autres Asgardiens. Même prononcer le serment la gonflait.

- Audaces fortuna juvat, gloire au Conseil et prospérité d'mes couilles à bla bla truc muche.
- Vous êtes priée de prononcer le serment correctement.
- Ouais ouais.

Jamais Norma n'avait eu envie de se tenir convenablement. Dommage que sa caste n'était pas une excuse pour ces petits dérapages. Elle allait pourtant énormément en abuser. Sans pour autant aller dans l'illégalité. Quelle dommage qu'elle ne puisse pas en profiter pour se permettre quelques folies !

Bien que dans la caste de la « sécurité », Norma ne se voyait pas avec une autorisation à posséder un gros chien. Car elle aimait les chiens, et rêvait surtout d'en posséder un, un bon gros toutou, qui saute à renverser sa maîtresse et qui ramène de la boue en rentrant dans l'appartement – sauf qu'ici, il y avait beaucoup moins de risques pour la boue – mais jamais, ô grand jamais elle n'y eut droit. C'était pourtant pas faute d'essayer de s'introduire dans le coin associée aux bestioles afin d'en dérober une, mais bon : dissimuler un chien, c'était pas comme élever un poisson rouge...

Officiellement adulte, Norma était en proie à des responsabilités, comme à des disponibilités. Son nouvel appartement personnel fut l'une de ces étapes, et elle s'en accommodait très bien. Couvert de posters et décorés avec mille babioles, son chez-elle bien cosy s'apparentait à la chambre – jusqu'à la cuisine et salle de bains – d'une éternelle grande adolescente, la musique trop forte en moins. On l'engagea également comme vigile (le mot était fort, tout de même) dans un magasin de vêtements. Et autant dire qu'elle n'était jamais tendre avec ceux qui méritaient qu'on les éjecte sans délicatesse de la boutique – c'était presque un plaisir de vous en jarter.

C'était également l'occasion à, pourquoi pas, procréer.

Un ami proche de la jeune fille, un garçon qui n'avait qu'un an de plus qu'elle, lui suggéra cette idée. « Attend, mais... pour quoi faire ? » Et l'andouille de sentimental avoua que les naissances, ici, c'était assez festif, comme chose. Norma ou lui auraient pu ne pas naître, et quitte à prévoir d'être maman ou papa, mieux valait prévenir le coup. L'ami en question se prit un sévère full stop alors qu'elle lui dégageait aussitôt cette idée de la tête – et un bon râteau, par la même occasion.

- Non mais t'es malade, j'ferai jamais ça.

C'était sans appel. Il avait peut-être l'envie précoce à devenir père, mais ça ne sera pas avec elle.

- J'aurai pas de gosses.

Car Norma en était déjà une. Et c'était bien suffisant comme ça.
À propos du joueur
Pseudo/Nom : Asahi / Alex, bijour.
Âge : 20 brouettes.
Sexe/pronoms : im a boi w/ boobs.
Code du règlement : Validé par Mads ♥
Un dernier mot ? : Je suis faible, mais ça, je crois que tout le monde l'a comprit.

© Sue/Freja
avatar

Identité
Âge: 20 ans.
Argent: 0
Membre rouge
Membre rouge
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 1
Date d'inscription : 17/02/2017
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Notre père qui êtes aux cieux... j'suis plus haut qu'vous. || Norma C. Sam 18 Fév - 19:44
Quel joli gif de Ryan Gosling ♥.
Invité
Invité
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Notre père qui êtes aux cieux... j'suis plus haut qu'vous. || Norma C. Sam 4 Mar - 23:16
[Nouvelle entrée reçue.]
[Acquisition des données...]
[Génération du message de bienvenue...]

Félicitations, nouveau/nouvelle citoyen(ne) d'Asgardia.

Votre identité est à présent enregistrée dans la base universelle de données de la station. Vous avez désormais accès à toutes les parties communes, ainsi qu'à vos quartiers réservés. Vos effets personnels ont été déposés dans votre nouvel appartement. Les hubots du central vous donnerons la clé sur présentation de votre pièce d'identité.

Au nom du Conseil et de mes nombreux concitoyens, je vous souhaite une belle et longue vie à bord du nouvel Eden de l'humanité.

[Président du Conseil]


[Analyse des données terminée.]
[Résultats :
IMC : 24,1. IMC dans la normale, légèrement au dessus de la moyenne.
Groupe sanguin : B+. Groupe sanguin modérément rare.
Niveau de surveillance : Modéré.]
[Archivage.]




avatar

Identité
Âge: 9 ans
Argent: 0
Admin diplomate
Admin diplomate
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 12
Date d'inscription : 09/10/2016
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Notre père qui êtes aux cieux... j'suis plus haut qu'vous. || Norma C.
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Notre père qui êtes aux cieux... j'suis plus haut qu'vous. || Norma C.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Un Évènement tant Attendu [ LIBRE pour tous Indiens! VENEZ EN GRAND NOMBRE!]
» Mon père fut un animal sauvage;je le suis aussi.
» Quelle serait votre forme ANIMAGUS ?!
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »
» Décès d'Éval Manigat, père de la musique du monde québécoise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Among the Stars :: Administration :: 
Le Registre
// Présentations
 :: 
Citoyens en règle
// Prés. acceptées
-
Sauter vers: